FILEP 2011

FILEP 2011

Déclaration du Festival International de la Liberté d’Expression et de la Presse (FILEP)

 

Nous, les participants au Festival International de la Liberté d’Expression et de  la Presse dont le thème est « De Windhoek 1991 à Ouagadougou 2009 : Bilan  & Perspectives de la Liberté de la Presse » organisé à Ouagadougou (Burkina  Faso) du 4 au 7 novembre 2009,

Rappelant la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,

Rappelant le pacte International relatif aux droits civils et politiques,

Rappelant la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples,

Rappelant la Charte  africaine  de la Démocratie, des élections et de la Gouvernance,

Rappelant la Déclaration de Principes sur la Liberté d’Expression en Afrique

 

  1. Déclarons ce qui suit :
  2. Conformément à l'esprit de l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, la création, le maintien et le renforcement d'une presse indépendante, pluraliste et libre sont indispensables au progrès et à la préservation de la démocratie dans un pays, ainsi qu'au développement économique;
  3. Par presse indépendante doit s'entendre une presse sur laquelle le pouvoir public n'exerce ni emprise politique ou économique ni contrôle du matériel et des équipements nécessaires à la production et à la diffusion de journaux, magazines et périodiques;
  4. Par presse pluraliste doit s'entendre la suppression des monopoles de tous genres sur les ondes radiophoniques et télévisuelles et l'existence du plus grand nombre possible de journaux, magazines et périodiques, reflétant l'éventail le plus large possible des points de vue de la communauté;
  5. L'évolution actuelle d'un nombre croissant de pays africains vers la démocratie fondée sur le multipartisme est hautement appréciée et crée un climat favorable à l'éclosion d'une presse indépendante et pluraliste;
  6. La liberté de presse est une composante essentielle de la démocratie, elle en est à la fois le symbole marquant et le  baromètre le plus fiable pour établir la nature et la consistance d’une démocratie;
  7. Dans l’Afrique d’aujourd’hui, en dépit des avancées démocratiques constatées dans quelques pays, l’on assiste malheureusement à un véritable recul démocratique dans de nombreux autres pays,
  8. Les reculs démocratiques constatés ici et là mettent en péril l’exercice de la liberté d’expression et de la presse, en particulier journalistes et éditeurs sont encore en butte, dans de nombreux pays, à la répression -- assassinats, arrestations, détentions et censure -- et leur activité est entravée par toutes sortes de pressions politiques et économiques: restrictions à la fourniture du papier journal, autorisations préalables limitant la liberté de publication, restrictions de la délivrance de visas affectant la liberté de déplacement des journalistes, restriction du libre échange des nouvelles et de l'information, limitation de la libre circulation des journaux à l'intérieur et à l'extérieur des frontières nationales ;
  9. De nombreux journalistes et éditeurs sont actuellement détenus dans des prisons africaines et 144 journalistes ont été tuées dans l’exercice de leur profession entre 1991 et 2009.

     10. Les États africains qui ont incarcéré des journalistes du fait de leur activité professionnelle devraient, pour témoigner de leur bonne foi, les libérer sans tarder. Les journalistes qui ont été obligés de quitter leur pays devraient être libres d'y retourner et de reprendre leurs activités professionnelles.

 

      11. Les gouvernements des Etats africains où des journalistes ont été assassinés, doivent tout mettre en œuvre  afin qu’une justice indépendante et impartiale  établisse la lumière sur ces assassinats

      12. La Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine devrait inscrire à l’ordre du jour de sa prochaine session l’adoption d’un Protocole  à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples portant sur la liberté d’expression et de la presse,

      13.  Les Etats africains sont  encouragés à  ratifier la Charte africaine de la Démocratie, les Elections et la Gouvernance dans les meilleurs délais,

      14.  Pour rendre plus effective la liberté de presse, les gouvernants doivent travailler à la construction de modèles économiques susceptibles de favoriser un développement effectif des medias.

 

 



03/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres