FILEP 2011

FILEP 2011

LE FILEP CONDAMNE L'ARRESTATION D'UN OUVRIER MÉDIATIQUE GAMBIEN

  

Les délégués du FILEP et les organisations ci-dessous mentionnées,  condamnent fortement l'arrestation et la persécution de Bai Mass Kah, employé comme messager du Journal Foroyaa, un quotidien en Gambie. Kah a été arrêté le jeudi 14 novembre 2013 et a été détenu pendant 13 jours à plusieurs postes de police et à l'Agence de l'Intelligence Nationale avant  d'être poursuivi en justice au tribunal et condamné. 

 

Les charges sont retenues contre lui proviennent d'un incident survenu le 14 novembre  2013 où il aurait demandé à un homme qui collait une image du Président Yahya Jammeh sur un véhicule « pourquoi est-ce que vous ne collez pas la photo du Président sur le ciel? » 

 

Kah a fait sa première comparution le mercredi 27 novembre et une liberté sous caution de 2600 dollars américains lui a été accordée le jour suivant. Il devra comparaître encore au tribunal le 2 décembre 2013. 

 

Le FILEP et les organisations ci-dessous, rencontrés à Ougadougou au Burkina Faso, en marge du festival de liberté d'expression, condamne cette manière de traiter les droits à la libre expression des citoyens et demandent que les  charges contre Kah soient immédiatement abandonnées. Nous faisons appel au système judiciaire gambien au respect des idéaux contenus dans la Déclaration de l’Union africaine sur la libre expression, et dont le siège de la Commission des droits de l’Homme et des peuples est en Gambie. 

 

   Fait à Ouagadougou le 29 novembre  2013 



29/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres